DIALOGUE INTER-MALIENS : LE RAPPORT GENERAL A ETE REMIS CE LUNDI AU PRESIDENT DE LA TRANSITION

La Salle des Banquets du Palais de Koulouba affichait fière allure, ce lundi matin, en abritant l’épilogue du Dialogue Inter-Maliens-pour la Paix et la Réconciliation nationale. Trois jours après la cérémonie de clôture de la Phase nationale, le Président de la Transition, Colonel Assimi GOITA retrouvait les Membres du Comité de Pilotage et les Délégués au Dialogue national à la faveur de la Remise du Rapport Général.

Les sourires affichés étaient ceux d’un Mali en paix, prêt pour le travail, dans l’unité et la réconciliation totale. « Tout le monde a travaillé en symbiose pour parvenir à ce Rapport qui est le condensé des opinions, des contributions, des recommandations et des résolutions issues de trois mois et plus de processus de Dialogue Inter-Maliens » a résumé le Président du Comité de Pilotage, l’ancien Premier ministre Oussmane Issoufi MAIGA.

En plus du Rapport général du Dialogue, le Président du Comité de Pilotage y a aussi joint le Rapport de mission. La cérémonie a enregistré la présence du Premier ministre, du Président du Conseil National de Transition, des Chefs des autres Institutions de la république, des Membres du Gouvernement ainsi que des membres du Cabinet du Président de la Transition.

Homme de rigueur, mais de commerce facile quand il se doit, Ousmane Issoufi MAIGA a conclu son intervention par des anecdotes, entre autres, sur ce Délégué du Comité de Pilotage originaire d’Ansongo qui n’a pas accepté le gigot de viande offerte par ses hôtes de Koutiala, lors de la phase régionale,  ou encore cet autre Délégué dogon venu de Dakar avec dans ses bagages un gâteau en guise de cadeau mais que le Président du Comité de pilotage a longtemps soupçonné d’être ce fameux « to » dogon qu’il faut couper avec une hache.

Ce moment de détente a permis d’assister à la séquence symbolique de remise des Documents finaux au Président de la Transition.

Le Chef de l’Etat a remercié le Président du Comité de Pilotage, ses collèges et les Délégués pour le travail abattu pendant ces trois mois de consultations citoyennes et populaires au cours desquelles le Peuple Malien a dessiné les contours de la nouvelle architecture de paix et de réconciliation. Comme lors de son discours du vendredi dernier, avec la main tendue, le Colonel Assimi GOITA a invité ceux qui n’ont pas participé au Dialogue à prendre le train en course. Il a invité les organes de la Transition et l’ensemble des Maliennes et des Maliens à s’inscrire dans la mise en œuvre des recommandations et résolutions.

AS/CCOM-DIMPR/130524

Contacts