DEUXIEME JOURNEE DE PLENIERE AU DIALOGUE INTER-MALIENS : LA GEOPOLITIQUE ET LA SECURITE AU CŒUR DES DEBATS

« Nous avons besoin de sécurité » ou « nous voulons que nos FAMa soient partout » sont des doléances revenues plusieurs fois dans le débat de la deuxième séance plénière du Dialogue Inter-Maliens pour la Paix et la Réconciliation dont la phase nationale se déroule au CICB.

Ce jeudi 09 mai 2024, ce sont les commissions « Aspects sécuritaires et Défense du Territoire » et « Géopolitique et Environnement international » qui sont passées pour présenter les résultats de leurs travaux.

Plusieurs intervenants des régions du centre ont relevé la situation des otages des groupes terroristes auxquels il faut trouver une solution rapide pour le bonheur des familles. Pour de telles situations dans cette partie du pays comme dans bien d’autres, il faut « impliquer les légitimités traditionnelles, et les femmes » suggère cet autre délégué. Plusieurs recommandations sont revenues à la surface notamment « le retour des Déplacés et des Réfugiés et de leur réinsertion socioprofessionnelle » comme signe de la fin des conflits. D’un point de vue global, les débats se sont beaucoup appesantis sur « le maillage territorial par les forces armées et de sécurité ». Pour le Colonel Modibo KOUYATE, rapporteur de la Commission chargée de traiter ces aspects sécuritaires « la sécurité est une demande forte dans toutes les localités, à voir toutes les interventions. Nos compatriotes sont conscients des enjeux autour de ces questions et c’est une bonne chose que cela se discute au Dialogue Inter-Maliens ».

La Défense et la sécurité sont en bonne place dans les discussions sur les travaux de la Commission Géopolitique et environnement international mais en association avec le développement économique. Selon Nassirou MAIGA, Rapporteur de la Commission ad hoc, les Maliens de la Diaspora ont beaucoup contribué à cette thématique, insistant sur l’exploitation judicieuse et de façon souveraine de nos ressources minières et minérales. A ce titre, l’or, le lithium, le pétrole, le coton sont des filières qui doivent faire peser notre pays sur le plan géopolitique.

La vulgarisation du Traité de création de l’AES auprès des populations, la réorganisation de la filière bétail pour limiter les pertes dans l’exportation des animaux sur pied sont d’autres sujets abordés.

Au cours des travaux de cette journée, plusieurs délégués des régions et de la Diaspora ont insisté sur la nécessité de la prolongation de la Transition, l’élévation des responsables militaires de la Transition au grade de général.

Ce vendredi, se déroulera la cérémonie de clôture du Dialogue Inter-Maliens sous la présidence effective du Colonel Assimi GOITA, Président de la Transition, chef de l’Etat.

Les Maliens seront nombreux à l’écoute des recommandations et résolutions fortes de ce Dialogue devant jeter les bases de la nouvelle architecture de la paix et de Réconciliation au Mali.

AS/CCOM-DIMPR/090524

Contacts