PHASE REGIONALE DU DIALOGUE INTER-MALIENS : LE PRESIDENT DU COMITE DE PILOTAGE, A PAS CADENCES

En l’espace de 48 heures, le Président du Comité du Dialogue Inter-Maliens pour la Paix et la Réconciliation nationale aura parcouru plus de deux cents (200) kilomètres afin de s’enquérir du bon déroulement des opérations. Tôt le samedi 20 avril 2024, il s’est d’abord rendu à Koulikoro. Dans la capitale du Méguétan, Ousmane Issoufi MAIGA et sa délégation ont pu assister au démarrage des travaux de la 2e région administrative du Mali. Et il faut dire que les populations ont répondu massivement présentes.

Toutes les communes et tous les cercles avaient leurs représentants présents. L’engouement était d’ailleurs tel que le gouverneur, le colonel Lamine Kapory SANOGO a dû donner des instructions pour que les organisateurs puissent accepter plus de participants que ce qui était prévu. Pour lui, « cet engouement est la manifestation concrète que la région de Koulikoro adhère totalement à l’initiative du Président de la Transition. Nous avons là la démonstration d’une participation active et de qualité ».

Le visiteur du jour n’a également pas caché sa satisfaction quant au bon déroulement des échanges. Pour Ousmane Issoufi MAIGA, « nous sommes là dans le cadre d’un dialogue novateur afin de baliser la voie de la paix et de la réconciliation nationale, car aujourd’hui plus que jamais, le Mali a besoin de se réconcilier avec lui-même ». Il a adressé ses vœux d’encouragement et de succès à l’ensemble des participants, en espérant qu’au sortir des trois jours de concertation, que de bonnes résolutions sanctionneront leurs travaux.

L’Université, 21è region du dialogue inter-Maliens

De Koulikoro, le Président du Comité de Pilotage s’est directement rendu sur la « Colline du Savoir », à Badalabougou. A ses dires, « il rend ainsi visite à la 21e région du Mali » qui n’est rien d’autre que le monde universitaire. En effet, sous la houlette de la Direction générale de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, les professeurs, chercheurs, Maitres de conférences et assistants de l’Université se sont donné rendez-vous pour un brainstorming en faveur de la paix et de la réconciliation nationale. Ils se sont appropriés les 5 thématiques du comité de pilotage et ont mis en place des groupes de travail.

Et au bout des 72 heures de cogitation, ils vont adresser au Comité de Pilotage le fruit de leur réflexion. Une démarche inédite qui a séduit l’ancien Premier Ministre et qu’il a tenu à saluer à sa juste valeur. Sa présence donc parmi eux est tout sauf une chose fortuite. « Le Mali a besoin de la contribution de toutes ses filles et de tous ses fils. Et ce que vous êtes en train de faire aujourd’hui démontre votre patriotisme et votre engagement pour un Mali prospère et harmonieux », conclura le Président du Comité de Pilotage.

Dans la matinée du dimanche 21 avril, Ousmane issoufi MAIGA s’est rendu au Palais de la Culture Ahmadou Hampathé BA où se déroule la phase régionale du District de Bamako. Sur place, il a fait un tour dans les 5 ateliers correspondant aux thématiques soumises. L’atmosphère était studieuse et la détermination se lisait sur les visages. Malgré la chaleur qui régnait dans les salles, malgré les débats passionnés et passionnants, malgré la journée dominicale de repos sacrifiée, les délégués des 6 communes du District étaient à la tâche sans répit.

C’est sur cette belle image que s’est achevé le week-end marathon du Président du Comité de Pilotage du Dialogue Inter-Maliens qui a repris ses réunions au Centre International de Conférences de Bamako (CICB) ce lundi matin et qui va assister à la clôture des travaux de l’atelier du District de Bamako dans l’après-midi.

 

SS/CCOM-DIMP/210424

 

Contacts