DE TIENFALA A KATI, LE PRESIDENT DU COMITE DE PILOTAGE SATISFAIT DES TRAVAUX DU DIALOGUE INTER-MALIENS

Au deuxième jour de la phase communale du Dialogue inter-Maliens, le président du Comité de Pilotage a pu constater une participation massive et citoyenne dans les communes 5 et 6 du District de Bamako, celles de Kati, de N’Gabacoro-Droit, de Moribabougou et de Kati. Au cours d’une visite au pas de charge, ce dimanche 14 avril 2024, de 9h à 17h, la délégation du Comité de Pilotage a réservé un moment d’échanges à chaque commune visitée pour encourager les participants au nom du Président de la Transition, initiateur du Dialogue Inter-Maliens.

Le président Ousmane Issoufi MAIGA s’est dit convaincu que « si les Maliens se parlent sans tabou, ils trouveront les solutions idoines pour ranger définitivement les gènes des crises et conflits qui les désunissent depuis plusieurs décennies ».

Dans toutes les localités visitées, les préfets, maires, autorités et légitimités traditionnelles ont salué cette initiative du Chef de l’Etat à travers laquelle ils voient une invitation à sauver le Mali. « Ce Dialogue est une invitation à tous les Maliens de retourner à nos valeurs traditionnelles, pour la plupart, abandonnées et de remettre le Mali débout dans le concert des nations », a lancé le représentant des communicateurs traditionnels de N’Gabacoro-Droit.

Sous une bâche à Kalabancoro,  sous un arbre à Kati, ou dans une salle légèrement obscure en Commune 5 du district de Bamako,  les commissions thématiques ont bravé les coupures d’électricité et la chaleur pour mettre le Mali au dessus de tout en vue d(aboutir à des recommandations viables pour la phase régionale qui débute le 20 avril 2024.

Lors de la première journée, la délégation du Comité de Pilotage s’est rendue dans les quatre premières Communes du District de Bamako.

AS/CCOM-DIMPR/140424

 

Contacts