DIALOGUE INTER-MALIENS : LE TRAIN DEMARRE CE SAMEDI 13 AVRIL

Les huit cent cinq (805) communes du Mali vont vibrer ce week-end à la faveur du Dialogue inter-Maliens pour la Paix et la Réconciliation nationale initié par le Président de la Transition, Col. Assimi GOITA. Ce Dialogue est une occasion privilégiée de retrouvailles entre citoyens dans toutes leur diversité, sur le territoire national ou établis à l’extérieur, et de se pencher sur les grandes questions du pays en ces moments de construction d’un Mali fort, souverain et paisible.

Du 13 au 15 avril 2024, les communes du Mali, avec les représentants de la société dans sa diversité, démarrent la première phase du Dialogue national, sous la houlette des sous-préfets et des maires.

Les différents relevés des recommandations du niveau communal seront compilés pour tenir les phases régionales et du District du 20 au 22 avril 2024.

L’initiative d’un Dialogue inter-Maliens a été annoncée, l’on s’en souvient, dans le message à la nation de nouvel an, le 31 décembre, par le Chef de l’Etat. « capitalisant les avancées réalisées dans le cadre du processus de paix, et tirant les enseignements des défis qui subsistent, j’ai pris l’option de privilégier l’appropriation nationale du processus de paix, en donnant toutes ses chances à un dialogue direct inter-Maliens pour la Paix et la Réconciliation nationale, afin d’éliminer les racines des conflits communautaires et intercommunautaires.  Il s’agit en effet de créer les conditions pour que chaque Malienne et chaque Malien puisse s’épanouir dans un environnement marqué par la confiance retrouvée entre les communautés sous la protection de l’État ».

Et depuis cette date, les wagons du train du Dialogue ont commencé à s’assembler par l’entremise d’un Comité de pilotage de près de 150 membres mis en place pour cette mission et installée le 05 février 2024 lors d’une cérémonie solennelle au Palais de Koulouba avec comme Président, l’ancien Premier ministre Ousmane Issoufi MAIGA.

Comme dans une course contre la montre, les étapes se sont accélérées : démarrage des travaux du Comité de pilotage dès le 6 février ; un atelier national de validation des Termes De Références (TDR) du 26 au 29 février à Bamako avec la participation des Gouverneurs et représentants de régions, ceux des Maliens établis à l’extérieur ; une cérémonie de remise officielle du Document des TDR au Chef de l’Etat au Palais de Koulouba le lundi 04 mars 2024.

Le temps d’une pause en début du mois de Ramadan, l’assemblage du train s’est accéléré avec la reprise des travaux du Comité de pilotage fort d’une nouvelle lettre de mission à son président et un nouveau décret de remembrement du Comité. Une nouvelle course contre la montre pour une période approximative d’un mois pour arriver à l’étape ultime de remise du rapport final du Dialogue. Pour ce faire, le Comité de pilotage a repris ses travaux le vendredi 29 mars 2024 au CICB avec dans sa besace une série de rencontres avec l’ensemble des forces vives de la Nation en vue d’une bonne information et d’un recueil de conseils, d’avis et de contributions de leur part avant le Dialogue inter-maliens proprement dit. C’est ainsi que le Président Ousmane Issoufi MAIGA et ses collègues feront le tour des Institutions de la République, ont reçu les syndicats, les partis politiques, les associations de femmes, de jeunes et de la Société civile, les organisations socio-professionnelles, les Autorités et légitimités traditionnelles, les organisations confessionnelles, les chasseurs traditionnels et les Autorités administratives et indépendantes. A tous le Comité de pilotage a expliqué sa feuille de route, déroulé son agenda des concertations communales (13-15 avril 2024), régionales et District de Bamako, Ambassades et Consulats (20-22 avril 2024) ainsi que la phase nationale prévue du 6 au 10 mai 2024 à Bamako et expliqué les attentes, notamment en termes de participation et de contributions de qualité de la part des faitières et de leurs démembrements.

Toutes ces forces vives se sont dit prêtes pour être de ce grand rendez-vous national de construction de la paix, de la réconciliation nationale et du vivre ensemble. En somme personne ne voudrait rater le train du Dialogue inter-Maliens pour la Paix et la réconciliation nationale.

 

 

 

Contacts