VISITE DU COMITE DE PILOTAGE DU DIALOGUE INTER- MALIENS A LA COUR CONSTITUTIONNELLE

Après la Cour Suprême, le Comité de Pilotage du Dialogue Inter-Maliens est accueilli par la cour constitutionnelle ce vendredi matin. Le Président du comité était accompagné des présidents et vice-présidents, des rapporteurs des sous commissions.

Outre le Président du Comité de Pilotage du Dialogue Inter- Maliens le Président par intérim de la cour constitutionnelle Monsieur Beyla BA avait à ses côtés le Ministre de la Refondation chargé des relations avec les Institutions, M. Ibrahim Ikassa MAIGA, le Ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, Garde des Sceaux, M. Mamadou KASSOGUE, le Ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé des Réformes Politiques et Institutionnelles, Mme Fatoumata DICKO.

Dans son mot de bienvenue, le Président par intérim de la cour constitutionnelle monsieur Beyla BA a exprimé l’honneur de recevoir le Comité de Pilotage avant de procéder à la présentation des membres de la cour constitutionnelle. Il a salué cette initiative dans un Mali en refondation dans lequel le dialogue s’impose. Selon le Président Beyla BA, le souhait de la Cour constitutionnelle est qu’au sortir du Dialogue, ses conclusions permettront au Mali de renforcer le sentiment national.

Prenant la parole, le Président du Comité de Pilotage du dialogue inter- Maliens a fait la genèse de la naissance du Comité, ses activités menées. Il a également insisté sur le contenu de la lettre de mission que le Président de la transition lui a adressée et annoncé les dates des différentes concertations qui sont prévues du 13 au 15 avril 2024 pour la phase communale, les 20 et 21 avril pour la phase régionale, au niveau des consulats et ambassades. La phase nationale est prévue du lundi 6 au vendredi 10 mai 2024. Les cérémonies d’ouverture et de clôture seront présidées par le Président de la transition, chef de l’Etat.

Dans son intervention, le ministre de la justice a déclaré qu’il s’agit de recoudre le tissu social déchiré. Selon le ministre il faut des solutions endogènes et non des solutions importées inadaptées.

Le Ministre de la Refondation chargé des relations avec les Institutions a rappelé l’importance de la Cour constitutionnelle dans le fonctionnement de notre pays. Quant à Mme Fatoumata DICKO, ministre délégué auprès du Premier ministre chargé des réformes politiques et institutionnelles, elle s’est réjouie de cette rencontre et a remercié l’ensemble des membres de la cour constitutionnelle et du comité de pilotage du dialogue inter-Maliens.

Après des échanges sur les différents aspects du Dialogue, le Président par intérim de la Cour constitutionnelle a déclaré que l’institution est disposée à accompagner le Comité de Pilotage et à apporter ses contributions et suggestions.

La cérémonie a pris fin par la mise à disposition des TDR aux membres de la cour constitutionnelle par le Président du Comité de Pilotage du Dialogue Inter -Maliens M. Ousmane  Issoufi MAÏGA

 

Contacts