LES TRAVAILLEURS DANS LE TRAIN DU DIALOGUE INTER-MALIENS

Du dialogue social au dialogue pour la paix et la réconciliation nationale il n’y a qu’un pas que les travailleurs maliens n’ont pas hésiter à franchir allègrement. C’était lors d’une séance d’échange entre le Comité de Pilotage du Dialogue inter- Maliens pour la Paix et la Réconciliation et les organisations syndicales.

Trois membres du Gouvernement ont assisté à cette rencontre : les ministres du Travail et de la Fonction publique, de l’Entrepreunariat national et celui de l’Education.

Plusieurs syndicats ont répondu à l’appel du Comité de Pilotage du Dialogue inter- Maliens qui, dans son programme d’échange et d’écoute avec les forces vives du pays, a tenu à partager avec les travailleurs maliens…

Au-delà, le comité de pilotage compte sur l’accompagnement et l’implantation du monde du travail pour la réussite du dialogue. D’où cet appel pressant du Président du comité de pilotage du Dialogue inter- Maliens pour la Paix et la Réconciliation, Ousmane Issoufi MAIGA, aux acteurs du dialogue social pour qu’ils s’engagent à la réussite de cette cause nationale qu’est le dialogue entre tous les Maliens.

Le Président Ousmane Issoufi MAIGA, dans son adresse, a fait la genèse du processus en cours. Il a surtout insisté sur la volonté du chef de l’Etat d’associer l’ensemble des Maliens au dialogue afin de résoudre définitivement toutes les crises qui secouent notre pays.

Tour à tour les trois ministres présents à cette rencontre ont invité les syndicats à s’impliquer fortement dans la démarche inclusive en cours. ” Le dialogue inter- Maliens, c’est votre dialogue. Il est important que vos militants puissent être informés ” dira le Ministre du Travail. C’est pourquoi il a invité l’ensemble des syndicats et tous les acteurs sociaux à se mobiliser et à contribuer à la réussite du Dialogue inter-Maliens pour la Paix et la Réconciliation.

Plusieurs syndicalistes sont ensuite intervenus au cours des échanges. Ils ont salué la tenue du dialogue et ont promis de s’engager pleinement dans le processus enclenché.

C’est dire que les acteurs du dialogue social sont prêts à jouer leur partition pour assurer un franc succès au dialogue inter-Maliens.

Contacts