Le Comité de Pilotage du Dialogue Inter-maliens pour la Paix et la Réconciliation nationale

Le Comité de Pilotage du Dialogue Inter-maliens pour la Paix et la Réconciliation nationale a repris ses travaux le vendredi 29 mars 2024 au Centre international de conférence de Bamako. Après une pause depuis le 4 mars, avec le début du Ramadan et après la remise du rapport de l’atelier de validation des Termes de Référence au Président de la Transition, les membres du Comité de pilotage se remettent à la tâche avec un ordre du jour clair: les modalités d’organisation du Dialogue sur l’étendue du territoire et dans les grandes zones à concentration des Maliens établis à l’extérieur.
Le Président du Comité de Pilotage, M. Ousmane Issoufi MAIGA, s’est réjoui de cette reprise au regard des urgences et de la nouvelle lettre de mission reçue du Chef de l’État et qui demande que le processus arrive à terme pendant le mois d’avril. C’est dire que c’est à une véritable course contre la montre à laquelle sont invités les “artisans nationaux” de la Paix et la Réconciliation au Mali à travers un dialogue inter-maliens inclusif et constructif.
Le Comité de Pilotage, dans un souci d’inclusivité, prévoit une série de rencontres avec les institutions de la République, les Autorités administratives indépendantes et les forces vives (partis, syndicats, organisations religieuses et de la société civiles, légitimités traditionnelles, associations de femmes et de jeunes).
Les deux dernières semaines du mois d’avril seront consacrées aux concertations à la base avec la tenue du Dialogue dans les Communes, les Regions et District ainsi que les Ambassades et Consulats.
Le processus de terminera par la phase nationale à Bamako et la remise du Rapport final au Président de la Transition.
La rencontre du 29 mars a permis au président du Comité de pilotage de lancer officiellement les plateformes numériques dédiées au Dialogue Inter-maliens. Il s’agit du site www.malidialogue.ml avec ses déclinaisons des réseaux sociaux. Ces plateformes qui proposent les documents essentiels et les informations de première main permettent également aux citoyens de participer directement au Dialogue en s’inscrivant et en répondant aux questionnaires liés aux cinq thématiques retenues. Le Président Ousmane Issoufi MAIGA dit attendre de bonnes réactions de nos concitoyens et leurs propositions, contributions et toutes autres formes d’avis seront pris en compte par une équipe ad-hoc mise en place à cet effet et dirigée par l’ancienne ministre Aminata Dramane TRAORE, membre du Comité de Pilotage.
(La Commission Communication)

Contacts